Toutes les Menaces

Virus

Hackers

Spams

Whole site    Viruses
  
Encyclopédie Virus
Alertes
Analyses
Actualité
Glossaire

 
Calendrier

<< 2014  
Jan Feb Mar
Apr May Jun
Jul Aug Sep
Oct Nov  
News les Plus Populaires



Nouvelle attaque de Dorkbot



AVAST introduit un brin de magie dans l'optimisation des ordinateurs



Découverte de Masque, une vulnérabilité grave dans iOS



Neutralisation du malware WireLurker pour Mac



Une vulnérabilité dans le protocole NAT-PMP met en danger 1,2 millions de routeurs
 
 

  Page d'accueil / Actualité

DMARC veille sur les utilisateurs de Twitter

26.02.2013 17:57 MSK   |   comment

Depuis le mois de février, le service Twitter prend en charge DMARC, un nouveau protocole qui devrait renforcer l'efficacité du processus d'authentification des expéditeurs et accélérer le filtrage du trafic entrant.

Chaque jour, Twitter envoie un volume important de messages à ses clients pour leur annoncer les dernières nouvelles. Toutefois, le nom de ce service de microblog, à l'instar de celui des autres réseaux sociaux adoptés par un grand nombre d'internautes, est souvent victime de spoofing. La diffusion de fausses notifications au nom de Twitter est l'astuce préférée des auteurs d'attaques de phishing qui cherchent à obtenir les données des membres des réseaux sociaux afin de pouvoir dissimuler des diffusions illégitimes.

Le protocole DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance) qui permet à l'expéditeur de publier sa stratégie vis-à-vis des messages qui ne passent pas l'authentification a été introduit il y a un an. Au cours de cette période, il a été adopté par les plus grands services de messagerie comme AOL, Gmail, Hotmail, Yahoo, Xs4All aux Pays-Bas, NetEase en Chine et Mail.ru en Russie. A l'heure actuelle, cette technologie protège 80 % des destinataires de messages en Amérique contre le courrier indésirable et près de 60 % des boîtes aux lettres (soit des centaines de millions) à travers le monde. DMARC est pris en charge par 10 des 20 domaines principaux à l'origine d'un volume important de messages, dont Facebook.com et LinkedIn.com Désormais, les utilisateurs de Twitter bénéficient également de cette protection.

Sources :

 

Copyright © 1996 - 2014
Kaspersky Lab
Industry-leading Antivirus Software
All rights reserved
 

Email: webmaster@viruslist.com