Toutes les Menaces

Virus

Hackers

Spams

Whole site    Viruses
  
Encyclopédie Virus
Alertes
Analyses
Actualité
Glossaire

 
Calendrier

<< 2014  
Jan Feb Mar
Apr May Jun
Jul Aug Sep
     
News les Plus Populaires



Nouvelle attaque de Dorkbot



Adobe publie des correctifs pour plusieurs bogues de mémoire dans Flash Player



Linux, Unix et Mac OS X touché par une grave vulnérabilité dans Bash



Meilleur classement pour les sites HTTPS dans Google



Nouvelles infections et attaques par force brute contre WordPress
 
 

  Page d'accueil / Actualité

Le nouveau moteur de recherche de Facebook : une arme à double tranchant

31.01.2013 18:27 MSK   |   comment

Suite au lancement du nouveau moteur de recherche sociale Graph Search, les experts en sécurité recommandent vivement aux personnes inscrites sur Facebook de vérifier une fois de plus leurs paramètres de confidentialité et de faire un nettoyage dans le contenu déjà publié. Il va de soi que la fonction de recherche améliorée est tout bénéfice pour le service et ses utilisateurs légitimes, mais les nouveautés introduites simplifient la tâche des auteurs d'attaques de phishing et des diffuseurs de courrier indésirable qui naviguent sur Internet à la recherche de données personnelles dans le but d'améliorer l'efficacité de leurs diffusions.

D'après Facebook, le service Graph Search va simplifier et accélérer la recherche des informations sur le réseau social auxquelles l'utilisateur inscrit a accès. Le nouveau système est également relié au moteur de recherche Bing afin de fournir des données complémentaires depuis Internet. Dans la mesure où les paramètres de confidentialité du contenu publié sur Facebook varient, les résultats de la recherche de l'utilisateur seront personnalisés. Les informations publiques apparaîtront dans tous les résultats de la recherche qui portera non seulement sur les publications dans le profil et sur les murs, mais également sur les commentaires dans les albums de photo et le résultat des votes (via le bouton "j'aime").

Comme il est impossible d'exclure de la recherche des données déjà publiées sur Facebook, l'utilisateur va devoir définir les informations qui seront accessibles ou non via Graph Search en modifiant les paramètres de confidentialité et en supprimant manuellement des commentaires sur les photos ou les publications d'autrui afin d'éviter les mauvaises surprises. Facebook suppose à juste titre qu'en présence des outils correspondants, il appartient aux utilisateurs de contrôler le niveau de confidentialité des données publiées sur le réseau social. Malheureusement, qui peut se souvenir concrètement de tout ce qu'il a publié ou des commentaires qu'il a écrit ? De plus, les personnes n'ont pas toujours conscience du volume d'informations à caractère personnel qui est diffusé sur Internet. Muni d'un bon moteur de recherche, même un amateur peut parvenir à établir le profil de sa prochaine victime et créé un message ciblé qui fait intervenir toutes les règles de l'ingénierie sociale.

Malheureusement, les réseaux sociaux sont devenus depuis longtemps une bonne source d'informations pour les scénarios les plus divers. Il est temps que les personnes inscrites sur ce réseau qui n'a jamais été fiable acceptent ce fait et repensent leur attitude vis-à-vis de l'échange de données personnelles. D'ailleurs, les utilisateurs de Facebook ont encore le temps de repenser leur stratégie : Graph Search existe actuellement dans une version bêta anglaise accessible uniquement aux habitants des Etats-Unis.

Source :

 

Copyright © 1996 - 2014
Kaspersky Lab
Industry-leading Antivirus Software
All rights reserved
 

Email: webmaster@viruslist.com