Toutes les Menaces

Virus

Hackers

Spams

Whole site    Viruses
  
Encyclopédie Virus
Alertes
Analyses
Actualité
Glossaire

 
Calendrier

<< 2014  
Jan Feb Mar
Apr May Jun
Jul    
     
News les Plus Populaires



Nouvelle attaque de Dorkbot



Découverte d'un programme malveillant qui serait le nouveau GameOver



Facebook s'est débarrassé d'un réseau de zombies de spam



Divulgation du code source du cheval de troie bancaire Tinba



Le cheval de Troie bancaire Dyreza se joue de la protection SSL
 
 

  Page d'accueil / Actualité

Virut privé de domaines clés

29.01.2013 19:22 MSK   |   comment

Virut privé de domaines clés

Le principal opérateur de Pologne et l'administrateur du registre national, NASK (Naukowa i Akademicka Sieć Komputerowa), ont pris les commandes de 23 domaines locaux qui intervenaient dans l'infrastructure de commande du réseau de zombies Virut.

Le virus polymorphe Virut qui infecte des fichiers exécutables Windows est apparu il y a plus d'un an sur Internet. Il se propage via des disques amovibles et des hébergeurs de fichiers. Ceci étant dit, l'infection peut toucher également des fichiers html en plus des fichiers exécutables. Virut possède une fonction de porte dérobée et le réseau de zombies IRC créé grâce à lui sert souvent à propager d'autres programmes malveillants en participant à de nombreux partenariats PPI. Les adresses et les numéros de port des centres de commande sont codés en dur dans le code de ce programme malveillant même si Symantec a indiqué qu'il s'était doté d'un algorithme de génération de noms de domaine au début de l'année. Il s'agit d'un mécanisme de réserve qui permet aux responsables du réseau de zombies de reprendre rapidement les commandes quand les centres de commande principaux ne sont pas accessibles.

A l'heure actuelle, le réseau de zombies Virut compte des centaines de milliers d'ordinateurs. A la fin de l'année 2012, Symantec avait comptabilisé 308 000 bots actifs par jour. Les plus grandes concentrations se trouvaient en Egypte, au Pakistan, en Inde et en Indonésie. L'année dernière, les solutions antivirus de Kaspersky Lab ont détecté Virus.Win32.Virut.ce sur les ordinateurs de 3 millions d'utilisateurs uniques. Dans le classement annuel établi par Kaspersky Lab, ce programme malveillant occupait la 5e position parmi les infections locales avec 6,8 % de l'ensemble des détections. Le groupe polonais d'intervention rapide face aux incidents informatiques(CERT) a indiqué de son côté que plus de 890 000 infections de Virut (adresses IP uniques) avaient été enregistrées en Pologne en 2012.

D'après Spamhaus, l'infrastructure de commande de Virut utilise plusieurs dizaines de domaines clés qui se trouvent, pour la majorité, dans la zone nationale polonaise. Au mois de décembre dernier, les activistes ont réussi à suspendre le service de tous les domaines de commande polonais enregistrés via différentes sociétés d'enregistrement. Des observateurs de Symantec avaient remarqué à l'époque le changement d'état de ces domaines. Malheureusement, les responsables du réseau de zombies ont vite trouvé une nouvelle société d'enregistrement et Spamhaus a du à nouveau prendre contact avec les Polonais. Suite à des efforts conjoints, tout le trafic DNS des domaines de la zone PL de Virut a été redirigé vers les serveurs du CERT polonais, sous l'égide de NASK. Certains de ces domaines étaient également utilisés par les responsables de ZeuS et Palevo. 

Outre le CERT polonais, Spamhaus a contacté le CERT autrichien et le CERT-GIB russe afin de neutraliser les domaines de commande restant de Virut. Malheureusement, la pratique démontre que les actions de ce genre contre les réseaux de zombies n'ont que des effets à court terme. Les responsables des réseaux de zombies trouvent d'autres refuges ou utilisent des méthodes alternatives pour chercher des centres de commande. Et s'agissant de Virut, à en croire Symantec, cette méthode alternative a déjà été trouvée et se présente sous la forme d'un algorithme de génération de noms de domaine.

Source :

 

Related links
Analysis
Evolution des menaces informatiques : 3e trimestre 2013
Le marketing numérique est-il le courrier indésirable de demain ?
News
Skypemageddon par extraction de Bitcoins
Une avalanche dans Skype
 

Copyright © 1996 - 2014
Kaspersky Lab
Industry-leading Antivirus Software
All rights reserved
 

Email: webmaster@viruslist.com